Les apparats critiques

Multiplicité des apparats critiques autour d’un même texte

  • Principe : proposer une quantité illimitée de préfaces, postfaces, notes, etc.

Composition d’un apparat critique

  • préface
  • notes, cf. typologie des notes
  • notes sur l’établissement du texte
  • réception de l’œuvre : 1) à sa publication ; 2) son destin
  • postface
  • chronologie (pour replacer le texte dans l’« horizon d’attente »1 du scripteur) : la présentation, qui met en regard de manière verticale le texte dans l’économie de l’œuvre et horizontalement dans son inscription historique2 à l’instar des chronologies présentes sur les pages bibliographiques pour un évènement.
  • l’index est souvent rendu caduque par l’édition numérique puisqu’il suffit souvent de taper un nom propre, voire commun, pour en retrouver les occurrences (sauf dans une étude statistique…)

Quels tris pour guider le lecteur dans ces choix ?

  • Votes des lecteurs + conseil de l’éditeur
  • Mettre des abstracts ou quelques éclaircissements (ligne suivie, point de vue, etc.)
  • Noter les points de vue ou angles d’approches des auteurs des apparats critiques

Comment éviter les redondances ?

  • Système de coupes à l’instar du duplicate content pénalisé par Google ? Mais comment opérer le choix… ?
  1. Le terme est de Hans-Robert Jauss dans Pour une esthétique de la réception []
  2. Celle-ci comportant évidemment une part interprétative car il s’agit pour l’auteur de cette chronologie de discriminer les évènements historiques qui font sens subjectif pour le texte / le scripteur et non dans une histoire universelle vue d’un point de vue synoptique []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *